Non classé

Le 5 novembre 2020, Docteur Eric SARTORI, médecin neurologue à l’Hôpital du Scorff de Lorient, a présenté le principe des émotions d’un point de vue médical.

La gestion du stress et le concept d’émotions, sont étroitement liés.

La gestion du stress concerne aujourd’hui tout le grand public, les enfants, adultes ou personnes âgées.

Ce soir là, dans l’amphithéâtre Chappé, de l’UBS Lorient, le public de tout âge, a pu découvrir :

  • En 1ère partie de conférence, l’origine des émotions depuis Aristote et d’autres philosophes de notre histoire.
  • En 2ème partie, je vous présente le concept du stress avec les facteurs déclenchants et quelques moyens de le gérer.
  • En 3ème partie, la réponse aux nombreuses questions du public.

  • Je vous propose de suivre de suivre cette conférence avec les 3 liens ci dessous.

Je vous souhaite une bonne écoute !

Voici quelques conseils très simples qu’il m’arrive de donner aux personnes que je reçois en cabinet de sophrologie à Plouhinec ou Lorient.

Des conseils accessibles à l’entourage de tous et surtout très faciles à mémoriser lorsqu’on est un enfant un peu joueur, plein de vie et qu’il est parfois difficile de se poser.

Aujourd’hui de plus en plus d’enfants connaissent et emploie le terme bien connu de « Gestion » du stress ». Il peut s’agir de LEUR stress ou de celui de leur entourage.

Dans les moments de stress, la respiration est un allié très précieux. Quand un humain ou un animal, est sous le coup du stress, le corps réagit.

  • Le rythme cardiaque augmente,
  • la température de la peau peut se modifier avec une sensation de rougeur de pâleur ou une transpiration excessive.
  • la digestion peut se bloquer au niveau de l’estomac (boule au ventre)
  • la respiration est plus superficielle ou bloquée (boule dans le thorax).

RESPIRATION PROFONDE OU EN PLEINE CONSCIENCE

La respiration profonde permet de propulser de l’oxygène dans le flux sanguin. Attention, cela ne veut pas dire qu’il faut « forcer » la respiration.

La respiration profonde, c’est la respiration que l’on perçoit lorsqu’on écoute et que l’on observe dans quelles régions du corps elle se fait le plus intense. Peut être dans le thorax, ou plutôt dans l’abdomen. Cela est variable, il est possible de mieux percevoir les mouvements subtils de la respiration en posant une main sur le thorax et l’autre sur l’abdomen. Par la suite, l’enfant s’habitue à prendre conscience de sa respiration sans poser les mains sur le thorax ou l’abdomen.

La pratique de cette respiration profonde ou en pleine conscience, entraîne un apaisement immédiat. Rester connecté à sa respiration, les inspirations….. les expirations…………. parait simple. Pour favoriser la concentration il est parfois nécessaire d’utiliser un support visuel.

L’étoile de la respiration est un petit outil facilement utilisable en classe ou à la maison. Ainsi l’enfant se connecte à sa respiration quand il est agité, stressé, excité ou nerveux.

L’exercice commence à la branche surmontée d’un grand 1. L’enfant est invité à INSPIRER (l’illustration rappelle ce que signifie inspirer) en suivant la branche de l’étoile avec l’index, dans le sens indiqué par les flèches.

Il est invité à EXPIRER en suivant la deuxième branche, toujours avec le doigt.

Ensuite, l’enfant fait une petite pause en laissant le doigt sur le bouton PAUSE.

L’enfant peut compter jusqu’à 3 ou 4 et repartir pour un nouveau cycle.

INSPIRE/EXPIRE/PAUSE

L’enfant continue le cycle jusqu’à revenir au point de départ. Quand il a terminé toute l’étoile, il a effectué 5 grandes respirations.

Au fil des entraînements, l’enfant mémorise le dessin de l’étoile, il peut ainsi utiliser la respiration en « étoile » à chaque fois qu’il ressent le besoin de gérer SON stress.

Béatrice LE GUYADER

Technique découverte par Gary Graig dans les années 1980 aux USA.  D’inspiration de la médecine chinoise, elle permet de rééquilibrer le système énergétique corporel souvent la cause de malaise.

On peut dire que l’EFT ou Emotional Freedom Techniques (Techniques de libération émotionnelle) est une sorte d’acupuncture sans les aiguilles. La technique se fait par tapotements rythmés  sur les méridiens et favorise ainsi la circulation énergétique.

Elle est destinée à vous libérer de vos émotions toxiques, vos comportements négatifs, vos douleurs, les troubles du sommeil et tous autres dérangements dans votre vie.

Certaines de ces émotions installent des blocages. ( croix bleues = BLOCAGES énergétiques)

Le concept d’EFT est relativement simple. Toutefois, il nécessite une formation sérieuse pour accompagner toutes personnes dans un parcours de libérations de certaines émotions négatives. Ainsi après l’obtention du niveau 3 de formation, je vous propose cet accompagnement aux cabinets d’Arlecan à Plouhinec ou Jules Ferry à Lorient. Il m’arrive également proposer des tapotements en début de cours collectifs. Les thèmes sont alors plus généraux tels une douleur, une peur ou un trouble du sommeil. Chaque personne tapote alors pour elle même sans partager son énoncé.

 Vous combinerez 3 actions en même temps :

– L’énoncé d’une phrase reprenant la description de votre problème, couplé à une acceptation de vous-même. (Comportements négatifs, douleurs, peur, trouble du sommeil…)

– La stimulation, par de légers tapotements rythmés, d’une série de points faciles à repérer, toujours les mêmes, situés sur le système de méridiens d’acupuncture. Ces tapotements vont faire disparaître les blocages concernés.

Votre concentration sur le ressenti que vous souhaitez voir disparaître.

L’association de ces 3 actions qui en fait une technique souvent efficace, prenant en considération le physique, le mental et l’émotionnel en même temps.

Les tapotements sur les 10 points entraînent un apaisement immédiat.

Chaque point stimule un méridien particulier à correspondance émotionnelle.

  1. Opposition du subconscient
  2. Perte de courage, de confiance
  3. Séquelles émotionnelles
  4. Rancune, besoin de vengeance
  5. Idées fixes, attachement
  6. Honte, retenues, timidité
  7. Culpabilité, remords, regrets
  8. Peur, terreur, panique
  9. Interdits intérieurs, renoncements
  10. Désarroi, frustration, doute

Accessible en auto-traitement

Bien que cette technique puisse paraître bizarre et bouleverser nos croyances, elle est remarquable dans la gestion du stress, le traitement des phobies, des douleurs, des deuils dits pathologiques, des compulsions et addictions. Grâce à 3 à 5 séances vous pouvez pratiquer vous même, votre auto-traitement .

De nombreux manuels sont téléchargeables sur le WEB. Dans un premier temps, je conseille l’accompagnement d’un professionnel certifié « Niveau » III , pour vous guider au mieux dans la progression du traitement. Certains aspects peuvent être « cachés » et le regard du psycho praticien EFT favorise un travail en profondeur.

Accessible en auto-traitement dans 85% de vos problématiques, elle vous invite au bon sens et à consulter un professionnel de santé sérieusement formé dans les 15% restants (maladies graves ou dérangements sérieux, traumatismes…).

 Notez qu’elle ne remplace pas le conseil de votre médecin, seul habilité à diagnostiquer, prescrire ou modifier votre traitement que vous ne cesserez en aucun cas sans son avis, et ceci, même si vous remarquiez une nette amélioration de votre état.

Béatrice Le GUYADER, Sophrologue  certifiée RNCP

Formation Niveau 3 d’EFT avec M E PELVIN 56 VANNES

Dans rubrique  « Vie quotidienne » de la radio RCF 56 (Lorient), Docteur Eric Sartori  médecin neurologue et moi même répondons aux questions du micro d’Emmanuelle Jeudy. Autant de questions que vous même pouvez vous poser sur la « gestion du stress »…………..

Nos réponses peuvent vous permettre de mieux comprendre et  vivre avec le stress

http://

Extrait d’une réunion d’information, sur les cours collectifs et les séances individuelles, de  sophrologie à Plouhinec (56)

Je remercie toutes les personnes présentes,

Mr Le Maire, Adrien LE FORMAL,

Mme A. LEANNEC, adjointe à la vie associative, à la culture et au sport,

Mme S. LE CHAT, adjointe à l’enfance, la jeunesse et les affaires scolaires,

les médecins généralistes du secteur, les infirmières, psychologues

les médecins spécialistes en rhumatologie (Dc A. KOREICHI)

et  neurologie (Dc I. FRANCILLARD) du GHBS.

Une nouvelle réunion d’information, ouverte cette fois au grand public, sera organisée au mois de mai 2019. Le thème abordé sera « la gestion du  stress »  avec l’intervention d’un neurologue et moi-même en qualité de sophrologue. N’hésitez pas à partager cette vidéo.

Je vous reçois au cabinet d’Arlecan à Plouhinec et au Centre de soins Jules Ferry à Lorient.
J’anime les cours collectifs de sophrologie pour l’Association Vivre Bien à Plouhinec (56)

  •  L’Association Vivre Bien de Plouhinec (56) promeut les cours collectifs de sophrologie, afin que toute personne puisse profiter de ses bienfaits. 
  •  La demande la plus fréquente, des personnes qui participent aux cours collectifs ou  qui consultent, aux cabinets de Plouhinec ou Lorient, est « la gestion du stress ».
  •  
  •  
  • Le stress :
  • Le stress est un facteur prédisposant ou déclenchant près de 80%  des pathologies telles que les maladies cardio-vasculaires  ou l’obésité, le diabète la dépression ou certains cancers.
  • Le stress est un phénomène à la fois biologique, psychologique et social.

C’est un phénomène d’adaptation qui permet de réagir à  un évènement ou environnement hostile

 

« C’est un état de désadaptation fonctionnelle, dont les symptômes

 psychiques, physiologiques et comportementaux manifestent une tentative

d’adaptation non encore réussie et se manifeste à court ou moyen terme.

Cet état transitoire, s’il ne se traduit pas par une reconquête d’un nouvel

équilibre psychique évolue vers un burn out  »

(Schaufeli et Enzmann 1998) 

 

L’organisme met ainsi en place trois réactions. 

  •  – Réaction d’alarme ,   (une guêpe frôle votre joue) la réaction est  instantanée en cas de danger (sécrétion adrénaline et  noradrénaline) augmentation du rythme cardiaque, contraction musculaire, environ 2 minutes orage hormonal
  • – La phase de résistance, le stress devient nuisible,  le corps a besoin de déployer plus d’énergie pour fuir la situation dangereuse, puise dans les réserves et le système hormonal prend le relais (cortisol) symptôme possible (anxiété, angoisse, tension, hypervigilance)
  • phase d’épuisementle stress persiste des semaines ou des mois. Il en résulte des faiblesses dans les capacités adaptatives.  C’est la phase  ou des pathologies peuvent de déclencher (maladies cardio- vasculaire, ulcères, colites, certaines formes d’asthme)
 
 
En cas de stress

 Le cerveau met en place 2 voix :
les récepteurs sensoriels (vue, ouïe, odeur, toucher) vous informent d’un danger,
la voie nerveuse
du système sympathique  stimulateur qui accélère le rythme cardiaque et active le cerveau émotionnel information aux glandes surrénales médullosurrénales qui libère de l’adrénaline et noradrénaline qui agisse au niveau du cœur du système respiratoire.

du système parasympathique qui joue le rôle de frein faire baisser la pression.
La voie hormonale
L’hypothalamus ( CRH corticolibérine) qui envoie une info a l’hypophyse antérieure sécrète la CTH qui entraine la sécrétion des corticoïdes dont le cortisol pour mettre l’organisme à l’abri  pouvant entrainer aussi des dérèglements hormonaux.

Au niveau psychologique

l’agmydale, glande du cerveau qui fonctionne comme un système d’alerte et  gère les émotions en faisant fait réagir par rapport à la peur. Elle provoque aussi l’anxiété et l’agressivité. Lors d’un stress, son fonctionnement peut être perturbé.

Le stress et les émotions définissent un même processus et  leurs mécanismes neurophysiologiques , manifestations corporelles et mentales sont identiques. Ainsi lorsque nous nous trouvons émus ou stressés, nous le sommes dans tout notre corps et notre mental

Pourquoi sommes nous stressés?

 C-I-N-E » (Sonia Lupien Montréal)

Un seul des ingrédients suffit pour faire apparaitre le stress.

  • Difficultés à contrôler une situation : embouteillage, un retard
  • Vous vivez un imprévu, vous devez assurer le travail de votre collègue absent
  • Vous vivez quelque chose de nouveau, déménagement, changement de poste
  • Votre Ego est menacé, votre travail est remis en cause

Le corps développe des performances comportementales et cognitives

Il peut s’agir du bon stress. Le mauvais stress est provoqué par

  •           Répétition de l’agent stresseur
  •           Intensité du signal stresseur
  •           Perception du manque de ressources à faire face

La perception négative du stress est responsable du mauvais stress. Il est possible de comprendre et ainsi mieux maitriser le stress par une intervention passive ou thérapeutique (médicamenteuse, psychothérapeutique) ou une modification de l’environnement Intervention active nécessitant l’implication de la personne.

La sophrologie

La pratique de la sophrologie permet l’implication de la personne pour mieux ressentir et comprendre le stress

Permet de retrouver équilibre corps/mental

Dialogue présophronique Aux cabinets de Plouhinec ou Lorient, les séances de sophrologie se pratiquent en position assis ou debout les yeux fermés (ou un point fixe devant soi).

 1 – la respiration est laxe de travail. L’écoute de la respiration intérieure cultive l’instant présent et permet de quitter le mental (Eckhart Tolle « Le pouvoir du moment présent »). Elle entraîne ainsi une production ondes ALPHA (entre la veille et le sommeil). Rallonger l’expiration et favoriser la respiration abdominale, entraine calme et sérénité, alors que l’inspiration stimule le corps et le mental.

 2– les  stimulations en sophrologie, sont des mouvements de contractions et relâchements des cinq régions corporelles définies par le professeur Caycedo (fondateur de la sophrologie)
 Elles sont synchronisés avec la respiration en position assis ou debout. Les stimulations sont répétées trois fois (découverte, sensations, être en lien avec soi). Elles se terminent toujours par un temps de pause qui est l’écoute de soi vers le cheminement d’intégration.

Peu à peu le corps et le mental s’ouvrent et mémorisent ces nouvelles sensations corporelles de détente et d’accès aux possibles, sans jugement, sans interprétation. Puisque que dans cet état de conscience modifiée avec production d’ondes alpha, le jugement est absent, il est plus facile d’apprivoiser le lâcher prise pour s’ouvrir à un cheminement.  

 3 – les   évocations d’images agréables

 Travailler sur le mental va permettre d’ouvrir les portes du possible. Lors de cette troisième étape de la séance, le sophrologue propose l’évocation d’une image agréable.

L’évocation peut se situer dans le présent, il peut s’agir d’une image agréable (lieu, objet, personne, activité…) active le système parasympathique, qui lui-même met fin au stress et apaise.   Cette évocation qui peut être projetée dans un futur proche ou plus lointain pour mieux préparer un examen, une épreuve ou un changement. Dans d’autres cas l’évocation peut se situer dans le passé pour réactiver des ressources, actualiser des sensations ou sentiments anciens ou mobiliser des capacités.   

La fin de la pratique et l’échange libre entre le sophrologue et le sophronisant permet de faire la synthèse du vécu de la séance, en conscience et en sensations,  un processus se met en marche, le champ de vision est démultiplié. Cette prise de conscience permet de prendre de la hauteur ou du recul. Il est ainsi possible d’accepter le stress et de le faire évoluer de façon plus positive.  

Ces différentes étapes d’une séance de sophrologie, peuvent être effectuées chez soi, au travail ou ailleurs. Les exercices respiratoires ou les stimulations sont applicables au quotidien. Même de courte durée, ils permettent progressivement, de ressentir, mieux analyser ou relativiser les sources du stress.

Béatrice LE GUYADER